Omnia Travel - Tunisie archéologique
Kerkouane
Retour ý la page d'accueilCarte archÈologiqueContactez-nous!
La découverte de cette cité punique en 1952 constitue depuis cette date un des événements majeurs de l'archéologie tunisienne. Pourtant, apparemment, rien ne justifie une telle renommée, ni son aspect physique très peu spectaculaire, ni son passé historique sur lequel nous ignorons presque tout jusqu'au nom antique de la cité et la nature des relations qu'elle entretenait avec la métropole punique. Seules les fouilles qui ne couvrent qu'en partie l'emplacement de l'ancienne cité maritime du Cap Bon, ont eu le privilège de nous faire découvrir une ville punique, la seule que nous ayons, qui se conserve plus au moins dans l'aspect qu'elle avait entre la fin du 4ème s. Av. J.C, et la première moitié du 3ème siècle. 

Le site abandonné au milieu du 3ème s. Av. J.C. est, en effet, demeuré vierge de toute adjonction ultérieure. Et ce n'est pas peu de chose! 

L'apport est vraiment considérable tant sur le plan de la connaissance de l'urbanisme punique sur lequel nous ignorons presque tout, que sur le plan de l'architecture notamment domestique, le genre de vie citadin, les croyances religieuses, les rites funéraires, l'artisanat, les relations commerciales et les échanges culturels avec le monde méditerranéen : Grèce, Sicile, Phénicie, Egypte... 

A part la ville, curieusement et contre toute attente de plan orthogonal et en plus des remparts doubles flanqués de tours dont l'une est curviligne, on aura donc à nous attarder dans l'une de ces maisons à vestibule conduisant à une cour avec ou sans portique, un puits au milieu et parfois un autel et tout autour les chambres dont la principale servait de salle d'apparat pour les banquets et éventuellement pour le culte. 

La cité est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le mois de novembre 1986 grâce à son architecture punique qui n'a subi aucune modification des civilisations postérieures. L'urbanisme punique est unique en son genre : les maisons ont la même architecture et sont toutes pavées de mosaïques.

La salle de bain qui présente une baignoire en forme de sabot avec un siège pour le baigneur, est une curiosité à ne pas rater. 

Le musée situé à proximité du site comprend divers objets des fouilles archéologiques (monnaie, céramiques). Ce qu'on peut contempler de plus imporessionnant est un sarcophage en bois dont le couvercle, sculpté, représente une déesse veillant sur le sommeil des morts.

Informations pratiques

La cité est ouverte de 9h à 18h pendant la période du 01/04 au 15/09 et de 9h à 16h du 16/09 au 31/03.

Le prix d'entrée est de 3 DT.