Omnia Travel - Tunisie archéologique
Thugga (Dougga)
Retour ý la page d'accueilCarte archÈologiqueContactez-nous!

Capitole de DouggaSituée à une centaine de kilomètres de Tunis, sur un terrain en dénivelée, ce site est certainement le plus majestueux de Tunisie et le mieux conservé. Ses ruines sont situées sur une colline haute de 600 mètres d'altitude et s'étalement sur un périmètre de 70 hectares, dans une zone fertile. Cette cité, qui est bien protégée de l'urbanisme moderne, est dotée d'un grand nombre des vestiges présents sur ce site.

La cité antique de Thygga, sans doute la plus complète et la plus attrayante de Tunisie, celle qui nous fait rappeler le plus Pompei tellement elle se conserve bien, n'avait pas plus de 5000 habitants au moment de sa plus grande prospérité. (IIème IIIème siècle avant J. C.) On suppose qu'elle fut pour un temps une cité princière habitée par des princes numides. Diodore ne cacha point son admiration pour elle la trouvant d'une "belle grandeur". On s'en assurera aisément en la parcourant, suivant le dédale des rues dallées pénétrant ses maisons et notamment la maison du Trifollum la plus spacieuse de toutes, et ses boutiques, découvrant son théâtre superbement conservé (construit en 168 ou 169) offert à la ville par un riche notable, son forum et la place dite de la Rose des Vents et surtout son Capitole dédié à la triade Jupiter, Junon et Minerva construit en 166 ou 167. 

D'autres monuments méritent également notre attention: le Temple de Celestis construit entre 222 et 235, les Thermes d'hiver (du IIIème siècle avec des transformations au siècle suivant) admirablement conservés contrairement aux thermes des Cyclopes délabrés dans l'ensemble (sauf les latrines), l'arc de Septime Sévère (205 J. C.) élevé pour célébrer l'accession de la ville au statut de municipe et plus particulièrement le mausolée libicopunique restauré en 1908 à grands frais à la suite de l'acte de vandalisme commis par le Consul d'une puissance étrangère qui, pour s'emparer de l'unique inscription bilingue libyrique et punique qui soit en notre possession, s'acharna à démolir le monument (en 1842). Cette inscription se trouve actuellement au British Museum (Londres).
 
Le site de Dougga a été inscrit en 1997 sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco et, depuis 1991, il est caractérisé par le projet d'aménagement du site en Parc archéologique national, avec comme ambition de promouvoir le développement socioculturel de la région.

Informations pratiques

Le site est ouvert de 8h à 19h du 1/4 au 15/9 et de 8h30 à 17h30 du 16/9 au 31/3.

L'entrée au site est payante (3DT + 1DT pour pouvoir prendre des photos).